La Charte N&P

La Charte Nature & Progrès, un idéal commun liant tous les adhérents

N. Nature & Progrès, ce sont des producteurs, transformateurs, fournisseurs, distributeurs et consommateurs, liés par une Charte commune. Cette Charte est une alternative concrète et performante aux désordres écologiques, technologiques, sanitaires et humains de nos sociétés industrielles.

N&P, pour que l’écologie fasse ses preuves sur le terrain !

Respecter les équilibres naturels est une priorité. N&P privilégie la préservation, voire la reconstitution si nécessaire, de la biodiversité paysagère selon sa spécificité géographique et pédoclimatique. La lutte contre le ravinement par le maillage des haies, les talus, les bandes forestières participent à ce respect. Pour rétablir le fragile équilibre animal/culture/forêt détruit par l’intensification agricole, la Charte demande par exemple à chacune de ses fermes, de réserver une zone sauvage écologique représentant au moins 5% de sa superficie agricole.

 Chaque ferme sous mention
N&P réserve 5% de sa
superficie agricole à une
zone sauvage écologique.

Promouvoir une agriculture qui respecte la Nature, ce n’est pas refuser le Progrès. Bien au contraire ! La Charte encourage à des techniques écologiques innovantes à tous les échelons de la filière : des semences adaptées au terroir, la limitation de la consommation d’énergie, une gestion écologique de l’eau, de l’éco-construction (habitations, bâtiments agricoles…), des emballages biodégradables, une distribution de proximité, etc.

N&P, pour un réalisme économique à échelle humaine !

L’occupation foncière et la dimension des ateliers de production ou de transformation doivent rester à échelle humaine. Cette conception nécessite la réorganisation de la filière agricole : une relocalisation de l’économie, l’usage restreint des produits provenant de pays éloignés, des circuits courts, une vente directe. Pour s’en convaincre, interrogeons nous sur l’aberration que constituent, au regard de l’effet de serre, les flux de denrées alimentaires à travers le globe !

Comment se traduit l’application de la Charte ? Entre autres, par une autonomie progressive en semences, en plants, en intrants et en énergie. Cela signifie aussi le choix d’un mode de consommation responsable, par exemple en consommant des produits de saison, et en privilégiant le commerce équitable sur l’ensemble de la filière, quelles que soient les zones géographiques. A terme, la création d’une véritable distribution bio est incontournable.

 La Charte N&P a un triple objectif : écologique, économique et humain

Un autre cheval de bataille de N&P est le soutien des petits producteurs et transformateurs : gageons sur la qualité des produits plutôt que sur la quantité ! Un renouveau qui nécessite une juste rémunération du travail paysan. Conscients des exigences requises par la Charte Nature & Progrès, ses rédacteurs encouragent à des évolutions progressives, en phase avec la réalité de terrain.

N&P, pour une solidarité sociale efficace et pragmatique !

La solidarité est un thème fort de la Charte. Elle s’établit par un contact direct entre le producteur et le consommateur. L’accompagnement de projets, le parrainage individuel ou de groupe, l’allègement des charges des paysans par des moyens juridiques, fiscaux ou associatifs participent à cette entraide. A la compétition commerciale doit se substituer une coopération qui passe par une répartition équitable des revenus entre la production, la transformation et la distribution. Au sein même de la structure doit être développée une politique sociale qui veille au respect des salariés et des divers collaborateurs. La Charte entend cette solidarité dans toutes les régions de France, mais aussi sur le plan international.

Charte de Nature & Progrès

Téléchargez la charte Nature & Progrès