Commander le dernier numéro de la revue Nature & Progrès

A la Une
N°131
Non, le nucléaire n’est pas écolo-compatible

6,50

blank

UGS : 1000-1-1-1-3-1 Catégorie :

Description

Edito de Jean-Michel Martin

L’appel Nous voulons des coquelicots a été signé par 1 135 134 personnes. Bon nombre ont peut-être seulement cliqué sur leur écran, pourtant pas moins nombreux sont ceux qui l’ont fait en signant de leur main sur un stand tenu par des bénévoles. Des paroles ont été échangées, y compris avec ceux qui refusaient leur paraphe, dans mille et un endroits de l’hexagone, et même en dehors. C’est en tout cas ce que j’ai vécu ici ou là dans une fête de la plante en Haute Loire, ou au rendez-vous mensuel de mon village. Le dépôt de toutes ces signatures au ministère concerné aura la suite qu’il peut. Les traces indéfectibles de ces échanges, rencontres et discussions, je l’appelle le niveau basse intensité du vaste réseau relationnel humain de l’agroécologie. Sans strass médiatique, sans média mainstream, des hommes, des femmes et des enfants aussi, sûrement, ont renoué avec le caractère vivant de l’échange, du débat et de la discussion.
Nous voulons des paysans se propose d’en être la suite naturelle. Et cette fois sur la seule base de ce réseau basse intensité. À suivre…

Arrêt immédiat du nucléaire sera-t-il un jour le prolongement de Sortir du nucléaire ? Notre dossier en offre des éléments de réflexion.

Secrets Toxiques, la campagne de soutien au dépôt de plainte du 1er décembre a été rejointe par 13 000 autres personnes. Nature & Progrès participe activement au collectif porteur de ce combat juridique. Nouvelle vague, nouvel afflux, non seulement dans les tuyaux virtuels mais aussi dans les échanges interpersonnels concrets et vivants…

Écrire à la main stimule le cerveau, nous dit le n° 128 de la revue Cerveaux et Psycho de Janvier 2021, commentant ainsi une étude de l’université norvégienne des sciences et technologies. Écrire manuellement contribue « aux schémas d’activation cérébrale liés à l’apprentissage ». L’apprentissage collectif constitue l’un des piliers du système participatif de garantie (SPG), véritable base inspirante de notre fédération, et de la vie de nos groupes locaux.

Promouvoir, soutenir, lire la revue Nature & Progrès, c’est le premier pas. Y participer (nous répondre, donner son avis, émettre une idée, faire circuler de l’info) c’est donner corps à un projet commun tissé dans les trames de cet apprentissage collectif. Celles et ceux qui dessinent, peignent, photographient y sont tout autant invités. Faire que l’agroécologie paysanne, au lieu d’un nième réseau de plus, soit une réalité vivante et bien vivante !

Jean-Michel M.
paysan cévenol
adhérent N&P Lozère