Des nouvelles d’EATingCRAFT, programme de formation pour la création de réseaux de produits alimentaires alternatifs

Le projet de coopération européenne EATingCRAFT se poursuit !

Démarré en septembre 2017, ce partenariat, financé par l’Union Européenne dans le cadre du programme ERASMUS+,  réunit plusieurs associations citoyennes européennes autour d’un objectif : développer un cycle commun de formation sur les Systèmes participatifs de Garantie (SPG) en lien avec l’agriculture soutenue par une communauté[1] (CSA : Community Supported Agriculture) afin de les faire connaître et qu’ils essaiment partout en Europe !

Après le module d’introduction aux SPG expérimenté en mai et juin 2018 à Prague, Budapest et Thessalonique, Nature & Progrès et IFOAM ont coréalisé un second module « Démarrer, construire et pérenniser un SPG »  mis en œuvre par leurs partenaires, ProBio Liga (République Tchèque) , TVE (Hongrie) et Agroécopolis (Grèce) en octobre 2018.

Ce second module porte sur le démarrage et la gestion d’un SPG. Quels sont les pré-requis pour mettre en place un SPG ? Pourquoi établir une charte, un cahier des charges ? Comment réfléchir à une grille d’évaluation pédagogique pour faire progresser les pratiques ? Comment gérer une base de données et un suivi quotidien ?

Partis exporter leur expérience de membre actif de COMAC[2] en République Tchèque et en Grèce, Isabelle Munier et François Hugues nous livrent leur témoignage dans la revue Nature & Progrès n° 12 (février-mars).

Le Miramap et Urgenci, ont par la suite préparé un module de formation intitulé « Adaptation des SPG au CSA » qui  vise à partager les enseignements retirés des expérimentations de type SPG menées notamment dans et par des réseaux français d’AMAP et le réseau belge des GASAP (groupes d’achats solidaires de l’agriculture paysanne). Ce module a été expérimenté en début d’année 2019.

Enfin, IFOAM, Nature & Progrès et le Miramap ont achevé le 4e module d’EATingCRAFT centré sur la visite de ferme et l’apprentissage par les pairs : comment réaliser une visite de ferme et quelles en sont les différentes approches et finalités ? Comment évaluer la démarche d’un producteur au regard d’une charte, d’un cahier des charge, d’un projet associatif, bref d’une vision commune ? Comment organiser des espaces participatifs pour créer et partager des expériences et des connaissances ? Comment faire progresser les pratiques ? Quels peuvent être les rôles respectifs des producteurs et des consommateurs ?

Le projet continue tout au long de l’année 2019 avec une nouvelle réunion de travail le 3 et 4 octobre prochains à Bonn (Allemagne) et la réalisation d’une boîte à outils compilant tout le matériel de formation disponible en ligne et  proposant des outils interactifs.

Présentation générale du projet EATingCRAFT

[1] En France, ce sont les AMAP !

[2] Commission Mixte d’Agrément et de Contrôle