N°45
Au nom de la Santé

5,00

Date de publication : 01-02-2004
Rédacteur : Anne Andrault
Fonction du rédacteur : membre du Conseil d’Administration de Nature & Progrès

Sommaire :

Débat : Pour ou contre les carburants verts
Initiative : Terre d’Oasis
Bio-portrait : une ferme applique la décroissance
Végétal : l’ail d’Orient
Cuisine : Elysée Padilla cuisine l’ail
Dossier : – deux conceptions du vivant, deux politiques sanitaires – OGM médicaux en plein champ : faux espoirs et vrais dangers
Bio-construction : les fondations
Petites annonces et jardinage
Société : le FSE, une sensation mitigée

Rupture de stock

UGS : 14 Catégorie :

Description

Tel-est-ton gène (ou Téléthon gêne)

Prenez un gène, prenez-en deux,
Faites-en Un comme des Dieux
Prenez un petit bout de science
Puis un grand morceau d’inconscience
Faites pousser en petit champ
En petit champ,
Secret génétique,
Versez la sauce médiatique
Saupoudrez de grosses têtes,
Pleurez et puis faites la quête.

Où voulez-vous donc en venir ?
À guérir, vraiment ?
À guérir ?

Les scientifiques pleurent parce qu’on réduit les budgets de la recherche. Ils en rejettent la responsabilité sur les faucheurs et autres opposants aux OGM, qui, soi-disant, font courir à l’humanité le risque d’un nouveau siècle d’obscurantisme et de famines. Mais que dire des rapports de l’Institut de santé publique belge qui révèlent des différences notoires entre les résultats présentés par Monsanto (lors de sa demande d’autorisation en Belgique pour six OGM ) et les résultats d’études indépendantes menées sur les mêmes semences ?
Ces études font pourtant remarquer que les gènes primaires insérés présentent des réarrangements ; qu’ils montrent des coupures et sont insérés à des endroits inattendus ; enfin, qu’il n’est même pas certain qu’un seul exemplaire du gène ait été inséré…
Vous l’aurez compris, la précision ne semble pas être la principale qualité des manipulateurs du génome. Mais alors : scientifique, la manipulation génétique ? Ou manipulée génétiquement, l’expertise scientifique ?
Le dossier des Amis de la Terre présenté dans ce numéro nous alerte sur une autre manipulation : celle de l’opinion publique par le biais des OGM thérapeutiques. Un message lancinant circule dans les média : les vandales qui fauchent les OGM médicaux cultivés en plein champ priveraient les malades atteints de mucoviscidose d’un véritable espoir de guérison ! L’argument touche une corde sensible et ses promoteurs ne se lasseront pas d’en jouer, comme les nucléocrates se servent de l’effet de serre pour justifier la construction d’un nouveau réacteur. Il nous faut résolument apprendre à leur répondre. Vous trouverez dans cette revue, nous l’espérons, des éléments aptes à vous prémunir contre ces arguments fallacieux.
Une façon bien studieuse de commencer l’année ?
Comme vous avez choisi de lire cette revue, vous n’ignorez pas que les manches sont retroussées, partout. Patience, amis. Il n’y a pas que les OGM qui se disséminent : une multitude d’initiatives éclosent ou mûrissent encore dans les cœurs des gens de bonne volonté… Patience. Et Bonne année.

Anne Andrault, membre du conseil d’administration de Nature & Progrès

Poème original :
Prenez un mot, prenez-en deux,
Faites cuire comme des œufs,
Prenez un petit bout de sens
Puis un grand morceau d’innocence,
Faites chauffer à petit feu
Au petit feu
De la technique,
Versez la sauce énigmatique
Saupoudrez de quelques étoiles,
Poivrez et puis mettez les voiles.

Où voulez-vous donc en venir ?
A écrire vraiment ?
A écrire ?

Raymond QUENEAU