N°51
Questions d’élevage

6,00

Date de publication : 01-03-2005
Rédacteur : Nelly Pegeault
Fonction du rédacteur : Rédactrice en chef

Sommaire :


Débat : en bio, pour ou contre l’attache dans les étables ?
Dossier : – point sur l’élevage industriel -l’élevage sous mention Nature & Progrès, une approche globale -L’homéopathie au service des éleveurs et de leurs animaux
Témoignage : réflexion d’un éleveur sur la domestication
Santé : à propos des antiparasitaires chimiques utilisés en élevage
Chronique des producteurs : la nécessité de l’animal dans la ruralité
Initiative : sauvegarde des races et réalité économique, la réconciliation
Société : l’invasion des criquets au Sahel
Végétal : les pommes de terre
Bio construction : la maison en paille
Jardinage
Agenda

Rupture de stock

UGS : 20 Catégorie :

Description

Bienvenu(e) dans la nouvelle formule de la revue Nature & Progrès… toute en couleurs ! Dans ce numéro, vous remarquerez aussi une pagination plus importante que d’ordinaire : ces changements sont dus au fait que nous publierons désormais cinq numéros par an au lieu de six. Pour compenser l’exemplaire manquant et faire en sorte que vous ne vous sentiez pas trop frustré (e) de recevoir votre lecture préférée de façon plus espacée dans le temps, nous comblerons ce manque par quelques numéros plus ‘feuillus’ que ceux que vous avez pris l’habitude de recevoir…
Ce passage à cinq numéros par an au lieu de six a plusieurs raisons. Tandis que cette revue montre régulièrement son potentiel en termes de lectorat (vous êtes de plus en plus nombreux à vous abonner et vos lettres sont un encouragement sans cesse renouvelé), faute de temps et de moyens humains, nous n’avons pas développé les outils qui nous permettraient de la diffuser davantage. Si nous sommes ravis de voir que cette publication connaît son succès par le seul ‘bouche à oreille”, nous sommes également convaincus qu’elle pourrait élargir son lectorat pourvu qu’on s’occupe d’en faire un peu la promotion… Le temps gagné par l’équipe rédactionnelle grâce à cette nouvelle formule devrait lui permettre de s’ouvrir davantage sur l’extérieur. Car les idées qui sont véhiculées par cette revue, les initiatives concrètes que nous y relatons, séduisent de plus en plus, et pas seulement les bio ! Elles méritent de prendre de l’ampleur car elles sont porteuses de ces changements profonds dont nous avons tous besoin pour avancer et envisager l’avenir plus sereinement. Encore faut-il les faire connaître !
A ce propos, jointe à cette revue, vous découvrirez la charte Nature & Progrès dans laquelle sont définis, pour les producteurs comme pour les consommateurs bio, quelques principes fondamentaux aptes à nous faire progresser, dans notre vie quotidienne, vers une attitude toujours plus responsable vis-à-vis de la planète. Comme vous n’êtes pas devenu par hasard lecteur de la revue Nature & Progrès, nous imaginons que vous êtes issu (e) de ces réseaux qui oeuvrent pour un avenir plus soucieux de l’autre, de l’animal et de l’environnement pris dans sa globalité. Vous serez donc sûrement sensible à la lecture de cette charte, aboutissement de l’engagement garanti par le logo N&P, qui renforce le ‘contrat’ entre producteurs et consommateurs… Il ne s’agit pas de remplacer les cahiers des charges qui restent la base de la certification des professionnels, ni d’exclure tous ceux qui ne pourraient respecter à la lettre l’intégralité de ces propositions complémentaires. Simplement, parce qu’il n’est pas cohérent de produire ou de consommer « bio » en gaspillant l’énergie, en détruisant les écosystèmes ou en affamant les populations pauvres, chacun devra, en fonction de sa situation et de ses moyens, s’orienter concrètement vers toujours plus d’écologie, d’équité et d’humanité…
Dans cette heureuse perspective à construire pas à pas, toute l’équipe de Nature & Progrès se joint à moi pour vous souhaiter une bonne et chaleureuse année 2005.