N°73
Le développement, jusqu où ?

6,00

Date de publication : 06-08-2009
Rédacteur : Nelly Pegeault
Fonction du rédacteur : Rédactrice en chef

Sommaire :

Bio-portrait : Un citoyen explore les coulisses de l’économie
Lecture : Pour sauver la planète, sortez du capitalisme
Initiative : L’agriculture biologique au Sénégal
Santé : Intolérance aux champs électromagnétiques : les recherches de l’ARTAC
Mobilisation : l’AlterTour de la biodiversité cultivée
DOSSIER : Le développement… jusqu’où ? – Le ‘développement”, c’est aussi le progrès auquel on ne peut renoncer – Réflexions sur les arts de subsister – Y a-il un bon développement agricole ? – Paysannerie et Après-développement – Face à l’empire de l’agrobusiness : le principe paysan – La culture paysanne, un cheminement
Végétal : les fraises
Cuisine
Les gestes du jardinier
Agenda
Petites annonces

UGS : 48 Catégorie :

Description

Pendant le bouclage de ce numéro, nous avons appris la libération – sous caution et contrôle judiciaire ! (1) – de Julien Coupat, enfermé pour ‘terrorisme’ dans les geôles françaises depuis le 11 novembre dernier… C’est très modestement que j’aimerais dédier cette revue à ceux qui, avec lui, et bien indépendamment de leur volonté, sont devenus ‘Les neuf de Tarnac”. Leur dossier est vide. Pour autant, sont-ils si innocents ? Ne tentent-ils pas des alternatives sur leur ferme du Goutailloux, en Limousin ? Ne font-ils pas leur pain, ne rénovent-ils pas eux-mêmes leurs bâtisses ? N’ont-ils pas ouvert une épicerie pour faciliter l’approvisionnement local ? Leur aspiration à l’autonomie et à l’indépendance vis-à-vis des firmes et de la société de consommation ne représente-t-elle pas une menace pour l’oligarchie ? Imaginez si tout le monde se mettait à faire comme eux !

Avec les lois antiterroristes de 1996 (2), demain, la mésaventure des ‘Neuf de Tarnac’ pourrait être la nôtre : les lecteurs de cette revue ne sont-ils pas, pour certains, faucheurs volontaires d’OGM ? Opposants au fichage ADN ? Boycotteurs de vaccins et de puces électroniques pour leurs animaux ? Fabricants de purins d’ortie et autres extraits végétaux ne possédant aucune autorisation de mise en marché (AMM) ? Dealers de semences libres ? Autrement dit ‘résistants”?

Les contributeurs au présent dossier ‘Le développement, jusqu’où ?” seront-ils jugés révolutionnaires de nous proposer une si vivante et appétissante incursion dans l’Après-développement ? Lequel sera forcément et bien évidemment paysan…

D’entrée, le politologue Gilbert Rist rappelle à nos mémoires sélectives – celles pour qui le progrès reste synonyme de confort – la perte de qualité de vie liée au développement ; toute personne croyant encore au modèle productiviste agricole actuel n’aura qu’à lire l’agronome François de Ravignan pour en finir à tout jamais avec ce concept dépassé, voire dangereux ; le diplomate écrivain, Majid Rahnema, évoque quant à lui la puissance des pauvres, les forces créatrices émanant de la vie individuelle et collective des sociétés vernaculaires ; ce que ne dément pas l’économiste Silvia Pérez Vitoria qui focalise notre attention sur les mouvements paysans ayant su conserver des savoirs et savoir-faire bien utiles pour l’avenir, et capables également d’initiatives innovantes permettant de sortir du piège de l’économie de marché ; Un raisonnement étayé par Eric Sabourin qui nous ouvre au très novateur ‘principe paysan’ développé par le spécialiste en sociologie rurale, Jan Douwe van der Ploeg. Jordy van den Akker, enfin, raconte son propre cheminement vers la liberté et la simplicité volontaire ou pauvreté radieuse.
A l’instar des neuf de Tarnac, tous explorent des voies pour en finir avec le développement et son cortège d’évènements mortifères. Et comme dit Julien Coupat dans un entretien publié par le Monde (3) à sa sortie de prison : ‘La situation est excellente. Ce n’est pas le moment de perdre courage. ‘
1 – Le contrôle judiciaire de Julien Coupat lui impose de payer 16.000 euros de caution, de ‘pointer’ une fois par semaine au commissariat de Montreuil (Seine-Saint-Denis) et de demeurer en Ile-de-France.
2 – Le Comité pour l’Abrogation des Lois Antiterroristes – CALAS : http://calas-fr.net
3 – Propos recueillis par Isabelle Mandraud et Caroline Monnot – Le Monde du 25.05.09 : http://www.lemonde.fr