Revue N&P : le dossier spécial sur les communs en téléchargement libre et gratuit

Au vu des évènements exceptionnels que nous traversons, et qui interrogent profondément nos modes d’organisation, le dossier de notre revue d’été, réalisé et coordonné par Pascaline Pavard sur “La voix des communs” semble naturellement se prêter au jeu du partage. Nature & Progrès a donc décidé de permettre son téléchargement libre et gratuit afin que ce travail puisse profiter au plus grand nombre.

Eliane Anglaret, présidente de la fédération

La voix des communs : télécharger le dossier complet

Au sommaire de ce dossier  :

  • “Revendiquer les communs, c’est défendre une rupture radicale”, Benoît Prévost, Université Montpellier III.”Le terme de communs, obscur pour certains, outil de langue de bois pour d’autres, est plus que jamais concret pour celles et ceux qui revendiquent une rupture de l’ordre économique global et agissent ensemble pour faire de la gestion des ressources un enjeu majeur et partagé.

 

  • De la pratique à la politique… des communs !“, Frédéric Sultan, Remix the communs. “Dans une volonté d’éducation populaire, Remix the commons œuvre depuis une dizaine d’années à la reconnaissance des communs. Pourquoi cette notion est-elle devenue si importante aujourd’hui ? En quoi les communs peuvent-ils contribuer légitimement à l’élaboration des politiques et du droit ?

 

  • Des consortages aux communs en Pays alpin“, Pierre Thomé, explorateur d’idées. “Biens communs, communs, ces deux concepts possèdent une longue histoire, en particulier dans les montagnes des Alpes du Nord. Voyage du Moyen Âge à nos jours au travers de plusieurs expériences.”

 

  • Favoriser l’accès à l’alimentation pour tous par les communs“, Julie Lequin et Geneviève Fontaine, La Coop des communs. “La Coop des Communs a lancé depuis octobre 2019 un groupe de travail sur l’agriculture et l’alimentation. Deux membres de ce collectif partagent leurs réflexions concernant l’intérêt d’une démarche reposant sur les communs afin de garantir un accès à l’alimentation à toutes et tous.

 

  • Libre accès et gouvernance partagée, version digitale“, Claire Brossaud, Social Transfert. “La sphère numérique a été à l’origine du renouveau des communs en promulguant des formes de libre accès à la connaissance, ainsi que des communautés autogérées. Retour sur cette évolution.”

 

  • Les SPG dans l’agriculture bio : une réappropriation des communs“, Sylvaine Lemeilleur, CIRAD Montpellier. “Reconnus par la fédération internationale des mouvements de l’agriculture biologique (IFOAM), les Systèmes Participatifs de Garantie (SPG) offrent une approche alternative à la certification par tiers. Pourquoi peuvent-ils être associés aux communs ?

 

  • “Monde d’après”: biorégions, communalisme et société écologique“, Pierre Sauvêtre, Université Paris-Nanterre. “Les communs sont aujourd’hui reconnus et adoptés par les acteurs de terrain, mais les bouleversements majeurs que nous connaissons (crise écologique, sanitaire, démocratique) demandent à ce que nous les inscrivions dans un projet de transformation sociale et écologique d’ensemble. Le cadre territorial des “biorégions” et l’organisation démocratique confédérale caractéristique du “communalisme” pourraient être à cet égard deux éléments indispensables.